Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ukraine : A qui profite le crime ?

J'ai déjà dit ici tout le mal que je pense de V. Poutine. Cet homme se conduit comme un véritable tsar, accapareur et sanguinaire, au dépend de son propre peuple. Il faut toutefois lui reconnaître le mérite d'avoir sorti la Russie du chaos post-communiste et de lutter pour la préservation de la civilisation européenne, contre les dérives du progressisme pathologique.

 

En aucun cas, je ne peux ni ne veux lui pardonner le mal qu'il fait actuellement aux ukrainiens dans le cadre de la sale guerre qu'il a déclenchée en février 2022.

 

S'il est effectivement directement responsable de ce conflit, et donc des morts, des blessés, des destructions, des malheurs et de la misère qu'il engendre, il n'est assurément pas le seul responsable, ni le seul coupable.

 

Cette guerre est avant tout l'une des expressions actuelles les plus significatives du choc de deux impérialismes : le russe et l'américain.

 

Poutine cherche a reprendre la main sur les anciennes républiques lâchées lors de l'effondrement de l'URSS, sous prétexte de présence ici ou là de populations russophones « maltraitées » et de zones de sécurité protégeant son pays.

 

Les dirigeants des USA (i.e. l’État profond américain) visent à vassaliser toute l'Europe de l'est (après celle de l'ouest) par basculement dans l'OTAN et la technocratie Bruxelloise, et à affaiblir durablement la Russie pour pouvoir mettre toutes leurs forces à contrer la troisième nation impérialiste d'importance : la Chine communiste.

 

Depuis de nombreuses années, les USA, leurs services secrets et leurs multinationales s'activent sur le sol ukrainien pour écarter les dirigeants pro-russe, vanter le paradis des Maastrichtiens et le traité de l'Atlantique Nord, former et armer des militaires et paramilitaires locaux, installer des laboratoires biologiques sous contrôle du Pentagone (impliquant, d'après les russes, les labos Pfizer, Moderna, Merck et Gilead), avec pour objectif de tester le contrôle de terrifiantes maladies sur des populations locales (voir affaire Hunter Biden).

 

A n'en pas douter, Monsieur Zelensky, aussi bon acteur et beau parleur que Macron, est une marionnette des USA. Les accords de Minsk n'ont jamais été respectés du coté ukrainien et les américains ont tout fait pour pousser Poutine à la guerre...

 

De cette guerre, Poutine ne tirera aucun profit. Les sanctions occidentales affecteront (modérément) la Russie, la position de son dirigeant sera fragilisée ainsi que son appareil militaire.

 

Par contre, pour le complexe militaro-industriel des USA, le succès est presque total :

  • Tout rapprochement entre la Russie et les pays de l'Europe occidentale est écarté pour longtemps,

  • Par peur de l'ogre russe, les pays occidentaux non-alignés se précipitent dans les bras de l'OTAN (Suède et Finlande) et entrent de facto dans la zone « d’influence » américaine,

  • Les échanges commerciaux entre les pays de l'U.E. et la Russie vont s'amenuiser au profit d'échanges avec les USA (céréales, pétrole et gaz...).

  • Les achats d'armements américains se multiplient : achat de F35 par l'Allemagne, budgets des États occidentaux consacrés à la fourniture d'armes à l'Ukraine...

  • La mise en service du gazoduc Nord Stream 2 (de la Russie vers l'Allemagne), qui exaspérait tant les américains, est suspendue.

  • La Russie va être fragilisée pour longtemps.

  • Les USA se présentent à nouveau comme les leaders du « monde libre », du « camp du bien », bien aidés en cela par les médias occidentaux, clergé de la bien-pensance progressiste.

     

Après les ukrainiens, les grands perdants seront … les peuples européens.

 

Aux ordres de l’État profond américain manipulant les ficelles du pantin Biden, les vassaux européens Van Der Leyen, Macron, Scholz, Draghi et compagnie compromettent gravement l'économie des pays de l'U.E. (pénuries, inflation galopante) et nous précipitent vers des crises majeures (energétique, financière et monétaire), si ce n'est (et il faut l’espérer), par leur folle position de quasi cobelligérants, dans une troisième guerre mondiale, potentiellement nucléaire, sur notre propre sol !

 

Alors que face aux impérialismes les plus brutaux, non-alignement et souverainisme sont les seules portes de sorties pour les peuples, la soumission de ces gens est sans limite. Mais on ne peut servir en même temps les Schwab, Soros, Rockefeller, Gates, et consorts et ...  les peuples.

 

En réélisant Macron, en avril 2022, les français ont choisi la poursuite de la vassalisation, de la dissolution de la France et de sa démocratie dans le projet mondialiste et vont avoir, en prime, la tiers-mondialisation, si ce n'est les bombes... C'est à pleurer...

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Monde
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :