Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Macron à 30% : syndrome de Stockholm ?

Depuis quelques mois, le monde politico-médiatique fait couler sur la France un torrent sondagier, ce grand oracle affichant l'absolue certitude d'une réélection « haut la main » de Narcisse Macron.

 

Bien entendu, les sondeurs peuvent se tromper, comme le passé nous l'a démontré à plusieurs reprises. Toutefois, si ces sondages reflètent un tant soit peu la réalité du pays, alors, la question doit être posée : un tiers des français souffre-t-il du syndrome de Stockholm ?

 

Car il faut bien le constater, depuis cinq ans, le petit monarque « républicain », arrivé au pouvoir grâce à une gueule de gendre idéal et un bagou de camelot, grâce surtout à un coup d’État médiatico-judiciaire, a pris en otage le peuple français.

 

  • Sous son règne, la séparation des pouvoirs, le pilier numéro un de la démocratie, n'existe plus. Il est le chef absolu de l'exécutif et le pouvoir législatif est à sa botte (merci au quinquennat !). Il tire pratiquement toutes les ficelles dans le monde judiciaire (ses sbires ne sont jamais vraiment inquiétés ou si peu punis : R. Ferrand, M. El Guerrab, A. Benalla, ...), ainsi que dans l'essentiel du monde médiatique institutionnel, ce dernier constituant ni plus ni moins qu'une Pravda française à la solde de la marconie. Le conseil d’État et le conseil constitutionnel sont également sous son contrôle. Il n'existe effectivement plus aucun contre pouvoir. La démocratie est comme le « passe vaccinal », elle n'est pas abrogée mais à tout le moins suspendue.

     

  • Sous son règne, le petit peuple de France a été injurié, méprisé, terrorisé (propagande covidiste, puis instrumentalisation de la guerre en Ukraine), physiquement agressé (gilets jaunes), emmerdé même, et enfin spolié au profit de la finance internationale,

     

  • Sous son règne, les libertés fondamentales ont été largement amputées : liberté d'expression, liberté de manifestation, liberté de circulation (covid encore), liberté médicale avec la quasi-obligation « vaccinale », en opposition totale au code de Nuremberg.

     

  • Sous son règne, l'appareil d’État n'a pas travaillé pour le peuple de France mais contre lui, en œuvrant sur tous les plans à enterrer la nation France :

    • en niant la civilisation française et européenne, en manipulant l'histoire et en continuant sur la voie des repentirs imbéciles et suicidaires,

    • en favorisant la tyrannie des minorités, la négation des valeurs traditionnelles, le développement du wokisme et l'effacement de la belle langue française au profit du sabir anglo-saxon,

    • en favorisant largement l'invasion migratoire (voir le pacte de Marrakech) et en rendant impossible l’expulsion des migrants illégaux et des étrangers délinquants,

    • en ne luttant contre l'islam politique qu'avec des mots et une loi bidon,

    • en transférant toujours plus de pouvoirs aux fonctionnaires de l'U.E., sous influence des puissants lobbies des multinationales, bien au-delà de ce qui est prévu par les traités, retirant ainsi pratiquement tous pouvoirs aux élus du peuple,

    • en sabotant les services publics, notamment le système hospitalier, et en retirant aux médecins la liberté de prescription,

    • en achevant la transformation de l'enseignement public en machine à formater les jeunes générations,

    • en paupérisant à l’extrême la défense nationale,

    • en abandonnant les français à l'insécurité et à la violence généralisée,

    • en continuant à brader les derniers fleurons de l'industrie française (voir EDF),

    • en sabotant l'indépendance énergétique française (nucléaire),

    • en criminalisant les souverainistes et les patriotes,

    • en nazifiant et/ou judiciarisant toute expression non conforme,

    • en donnant les rênes du pays à des cabinets de conseil américains, grassement rémunérés, avec l'argent des français (Voir scandale McKinsey).

    • en ruinant un peu plus le pays avec une aggravation gigantesque de la dette souveraine.

 

Que l'on ne s'y trompe pas, le petit banquier qui a gagné si peu en traitant de si grandes affaires (voir Rotschildgate), n'est ni un fou, ni un sot, ni un incapable. La seule chose qu'il ne sait pas faire, c'est cacher son mépris des français.

 

Macronescu poursuit un but avec acharnement et c'est le même que Jean Monnet : faire de la France un quasi protectorat américain.

 

Cela passe par l'Europe maastrichtienne et l'OTAN, pour fondre la France dans le paradis consumériste voulu par la haute oligarchie états-unienne, les ultra-riches américains qui œuvrent pour un nouvel ordre mondial dans lequel le business est roi et où la citoyenneté disparaît au profit du seul statut de travailleur-consommateur-contribuable, en un mot de tête de bétail.

 

Les marionnettistes de l'état profond américain sont prêts à tout pour arriver à leur fin, même au besoin à lâcher Macron pour tirer de leur sac une autre marionnette « progressiste ». V. Macresse, pardon, V. Pécron aurait pu fait l'affaire si elle avait été moins mauvaise.

 

A la lecture de ces lignes, nul doute que les hyènes médiatiques me qualifieraient de « complotiste ». Je leur donne donc rendez-vous dans le futur pour un nouvel état des lieux. En attendant, refusant d'être aussi pessimiste que Michel Onfray, j'invite ce tiers de la population française à une prise de conscience, avant qu'il ne soit vraiment trop tard.

 

Les 10 et 24 avril prochains, sauvons la France et son peuple, virons Macron !

 

Tag(s) : #Société, #Democratie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :